Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

lundi 23 février 2015

A Pékin, pour la Saint Valentin,

les vioques ont peur de rien.

P1000947

Posté par Marie Fox à 09:28 - A Pékin - Commentaires [2] - Permalien [#]

piedmarie3


A Pékin

on fait des chats de neige.

P1010210

Posté par Marie Fox à 09:17 - A Pékin - Commentaires [1] - Permalien [#]

piedmarie3

A Pékin,

au marché, on vend des brochettes de scorpion, de mille-pattes bien gras, et même de serpent. Mes garçons trouvent que ça a le même goût que des chips...

P1000957

Posté par Marie Fox à 06:58 - A Pékin - Commentaires [1] - Permalien [#]

piedmarie3

dimanche 22 février 2015

A Pékin, y'a plein de pékinois.

P1010158Pour aller quelque part, il faut être très patient, et apprendre à rendre les coups de latte que ces messieurs-dames distribuent généreusement pour se faire de l'espace.

Posté par Marie Fox à 18:45 - A Pékin - Commentaires [3] - Permalien [#]

piedmarie3

A Pékin

Les cars de flics ressemblent à des camions à glace anglais...

P1000960et les uniformes ne sont disponibles qu'en deux tailles. Petit ou grand. Les infortunés policiers qui se situent entre les deux sont affublés de manteaux trops longs dont les manches excèdent largement la longueur des bras, leur conférant une allure plus comique qu'intimidante.

Posté par Marie Fox à 18:37 - A Pékin - Commentaires [1] - Permalien [#]

piedmarie3



Avez-vous vu Pékin ?

P1000938Non, c'est pas du brouillard, c'est de l'air. Enfin, je dis de l'air, faute de trouver un mot approprié pour le magma qu'on y respire...

Posté par Marie Fox à 11:30 - A Pékin - Commentaires [4] - Permalien [#]

piedmarie3

mardi 3 février 2015

TSA lock system.

Vous le savez, j'aime à vous raconter ici ces mille et une anecdotes qui mettent à l'honneur mon intelligence. Avec l'âge, hélas, cette vivacité d'esprit qui autrefois me définissait si bien tend à s'émousser. Ayant prévu d'aller, la semaine prochaine, rendre visite à mon Chonchon dans la Chine lointaine, je suis allée hier acheter une valise, l'une de ces valises dernier cri en polycarbonate flashy dotées d'une fermeture à code. Arrivée à la maison, je m'en vais tout droit montrer mon acquisition à Jules, qui m'interroge : comment ça marche ce système ?

Je sors mes lunettes, m'installe sur le canapé, et lis attentivement la notice (si on peut appeler notice le rectangle de carton agrémenté de dessins explicatifs fourni avec la valise). Je pose mes lunettes à côté de moi, et entreprends, perplexe, un repérage sur la serrure. Mon premier cri d'agonie, cinq minutes plus tard, provoque l'arrivée en renfort de Jules, qui, en posant ses fesses à mes côtés, explose mes lunettes neuves. Je l'engueule, il s'en va chercher de la super-glu, achève mes lunettes en badigeonnant les verres de colle, et nous nous penchons ensemble sur l'énigme de la valise.

Jules est un méthodique, formé à la mécanique par un père d'exception capable de réparer n'importe quoi (faudra que je lui montre mes lunettes) et ne s'en laisse pas conter. Je l'assiste du mieux que je peux, mais enfin, l'énigme persiste. Comment peut-on verrouiller une fermeture éclair ? Nous suivons pas à pas la procédure indiquée, allant jusqu'à marmonner des alohomora (sans grand espoir, on n'a pas réussi avec l'occulus reparo pour les lunettes non plus). Parfaitement conscients de la vanité de nos efforts, nous persistons quand même à essayer de rouvrir la fermeture éclair une fois le code mis en place - preuve que nous sommes complètement cons. Quinze minutes plus tard, nous nous décidons à chercher un tutoriel sur internet. Le fou-rire qui s'en est suivi nous étouffe encore... La manipulation était tellement simple que le fabricant n'a pas jugé utile de la mentionner sur le mode d'emploi. Une fois le code tapé, il faut clipser la tirette de la fermeture éclair dans la serrure. Complètement cons ? Sans doute, mais à en juger par le nombre de vues du tutoriel sur youtube, nos défaillances sont largement partagées...

Posté par Marie Fox à 09:32 - equarissage - Commentaires [3] - Permalien [#]

piedmarie3

samedi 31 janvier 2015

Vertus universelles.

Vous conduisez une voiture allemande, vous buvez de la vodka russe, votre Pizza a vu le jour en Italie, vos Kebabs sont turcs, votre démocratie grecque, votre café brésilien, vos films américains, votre thé tamoul, vos chemises viennent d’Inde, votre pétrole d’Arabie Saoudite, vos appareils électroniques viennent de Chine, vos chiffres sont arabes, votre alphabet latin, et vous vous plaignez de ce que votre voisin vient d'ailleurs ? Vive l’incohérence nationale !

Piqué sur twitter.

Posté par Marie Fox à 09:13 - piqué dans... - Commentaires [2] - Permalien [#]

piedmarie3

dimanche 25 janvier 2015

La preuve par 9

Il m'arrive souvent, en lisant le journal le matin, de relire, deux à trois fois, les infos qui sont sous mes yeux pour être sûre que j'ai bien tout compris. Ainsi, ce matin, sous le titre (éhonté) de Libé, "Une hausse historique de la mortalité sur les routes" je m'applique à comprendre le passage suivant.

"Il y avait eu 268 tués en 2013 soit 403 vies épargnées en un an. Le gouvernement avait affiché l’an dernier un objectif de diminuer à 2000 le nombre de morts par an sur les routes en 2020. A quelques rares exceptions, comme l’année 2001, le nombre de morts sur les routes est en baisse constante depuis 1973. Cette année-là, les autorités avaient recensé plus de 18 000 morts en France. La mortalité a ainsi été divisée par cinq en un peu plus de quarante ans en France."

Il y a des choses qui me laissent perplexe. D'abord, comment, peut-on "diminuer" le nombre des morts annuels de 268 à 2000 ? Bon admettons la coquille, l'auteur voulait sans doute écrire 200, et pas 2000. Mais après ?

De 1973 à 2013, il y a bien quarante ans, pas de problème. 268 morts en 1013, 18000 en 1973, soit, nous dit l'auteur, "une mortalité divisée par 5". Je me ressers un café, parce que ça me perturbe. 18000/5 égale ? Oui, 3600, pas 268. Comme info, on trouve plus exact. Mais, comme je doute encore de mes capacités de calcul, je vais voir dans les commentaires de l'article si quelqu'un a relevé une quelconque aberration. Non. Personne. Alors disez-moi, vous, c'est moi qui déconne, ou bien ils ont un souci avec leurs calculettes à l'AFP ? Et le journaliste de Libé, capable de recopier ça sans tiquer, il est en panne de cafetière ? Et les lecteurs du journal, qui commentent à tour de bras des chiffres dont l'improbabilité frappe même une acalculique de mon acabit ?

Soyez sympa, allez lire, et dites-moi si c'est moi, ou si c'est eux ? Ici

Edit : Un café supplémentaire m'a ouvert les yeux. Le chiffre qui merde, bien sûr, c'est 268 ! C'est là qu'il nous manque un 0 !

Posté par Marie Fox à 09:12 - entendu de mes propres yeux. - Commentaires [5] - Permalien [#]

piedmarie3

vendredi 16 janvier 2015

Au bonheur des profs.

J'explique.

Le chat mange la souris.

 - Dans cette phrase, le chat est sujet, mange c'est le verbe, la souris c'est ?

- La victime ?

 

Posté par Marie Fox à 12:08 - Les mômes. - Commentaires [2] - Permalien [#]

piedmarie3



Fin »