Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

vendredi 6 avril 2007

Prof d'anglais.

De nos jours, voyez vous, on n’enseigne plus la grammaire en cours de langues. C’est comme ça. Ordres venus d’en haut, transmis par voie de liasses de paperasses dans les casiers de salles des profs, la grammaire doit être intuitive. And my ass is it chicken ? Je sais, c’est une erreur de vous révéler d’emblée ma position sur le sujet, ça va vous ôter toute envie de poursuivre. Nonobstant. Vous les avez vus les merdeux de sixième, qui ne font pas la différence entre un infinitif et un participe du premier groupe ? Ils... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 19 mars 2007

Devis fatal

Madame R   Comment cela ce fait-il d’avoir tant tarder pour faire les travaux dans votre immeuble ? 3 aD’après Melle Z.  vous êtes le syndic bénévole. Toujours d’après cette personne, vous avier demander un devis en novembre 2006, devis effecuter par la société XXX, DEVIS NON RETENU CAR TROP CRIANT DE VERITER. Trouvez vous normal que le 3 rue … soit obliger de participer a toutes vos erreurs car les fondations ont 300 ans : les planches vont du 1 au 3 sans mur entre les deux, je veux dire que, si le 1 s’effondre au... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 13 mars 2007

Décrédibilisant

« Like the whips of anger » C’est le seul vers d’une polésie anglaise lue il y a longtemps dont je me souvienne encore. Comme des fouets de colère. C’étaient des lignes électriques qui barraient la colline, et c’était la première fois que je lisais de la polésie dans une langue qui n’était pas la mienne. J’étais en seconde, j’avais seize ans, et pas la moindre idée du voyage qui m’attendait à suivre les fouets de la colère. Cette polésie là, notre prof en avait demandé une traduction. Je me lançai dans l’allégresse... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 9 mars 2007

Asinus in tegulis

Asinus in tegulis[1] (Un âne sur le toit)       Sacrées fumelles, écoutez bien La triste histoire de Martin. De long temps Martin labourait Et semait pour engranger l’or. Eût-il voulu une vachère Pour compagne Que depuis dix ans ce fut fait. Une Marie, une Lison Aux hanches larges et au front plat Une économe ménagère, Au pays ça ne manquait pas. Mais pour Martin, pas de Lison Pas de Fanchette ou de Fanchon Il voulait dedans sa demeure Une qui ne battît point... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 8 mars 2007

Journée de la femme de qui ?

Hein ?
Posté par Marie Fox à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 7 mars 2007

Désoeuvrée.

Y’a tellement d’escargots qu’on dirait qu’il en pleut dans chaque goutte d’eau. Ils tombent dans le sens du vent, chassés dans la rigole par le courant cornes en avant. Ca fait comme armée de bonhommes tout mous en armure de coquille. En avant, mes gastéropodes, et ralliez vous à mon chapeau de pluie ! hardi ! sus ! à l’assaut ! Capturez  moi ces fraises comme on étrangle un veau !A mains nues ! Comment ça ‘on peut point’ A coeur vaillant rien d’impossible – ânes bâtés. ‘On peut point’ - C’est du refus ... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 22 février 2007

considérations sur Montaigne

Je n’ai point cette erreur commune de juger autrui félon ni de rapporter la condition des autres hommes à la mienne, et crois aisément d’eux des choses où mes forces ne peuvent atteindre. Les faiblesses que j’ai en moi n’altèrent aucunement les opinions que je dois avoir de la vigueur et de la force de ceux qui le méritent. Montaigne, Essais. Bon, Montaigne, on le sait tous, c’était pas un rigolo. C’est le Monsieur qui nous a expliqué que « mieux vaut une tête bien faite qu’une bien pleine ». C’est au respect... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 19 février 2007

Wars can wait

Honestly, something’s wrong.  The world’s bleeding, there’s no hurry. Wars can wait. I’ll tell you this, we are living a bit below. As long as there is plonk, we drink and it is all worthless. Even when we don’t drink, which is quite rare, it is worth being less. I’ll tell you this, that’s how we live. Truly, it’s all stinking, there’s death in life. That’s how I live, but plonk’s worth more. It does not change one’s life, gives nothing more, but that’s wine, see, the singish sight. Messes up the throat, rasps the stomach ... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 10 février 2007

Hélas !

Je n’ai guère de succès avec les femmes. Dieu sait pourquoi. Quand j’étais môme, pourtant, elles aimaient à me cajoler, me prodiguer ces mille agaceries qu’elles affectionnent. Je me souviens de certaine bougresse de baronne qui ne se contentait jamais, comme bien des dames, de caresser furtivement mon postérieur. Celle là aimait à pousser plus avant la drôlerie, et je n’aurais pas eu l’indélicatesse de m’en plaindre. Cela, hélas, ne dura que ce que dure l’enfance. Je grandis vite, abandonnant un minois que l’on... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 6 février 2007

Tarde Venientibus Ossa

Tarde venientibus ossa     Dans son jeune âge une donzelle Inconsidérément S’éprit d’un esprit fort savant Et qui passait pour bien connaître Les grandes idées des grand maîtres. Il était beau, le front altier L’œil fier et noble, l’air conquérant Adouci d’un collier de barbe Qui cachait mal ses airs d’enfant.   Las, sitôt l’eut elle épousé Notre donzelle déchanta Bien sûr son prince était charmant Mais si souvent pris dans ses livres Son latin et tout son fatras ... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]