Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

dimanche 10 mai 2015

Même pas en rêve.

Dans mes rêves , Si j’aurais du papier Je noterais Les idées saugrenues Les endroits, les envers Qui s’égrennent en vers Farfelus. Le portefeuille d’un mort dans une maison vide Maté par de grands yeux avides, Un poisson impavide Dans de l’eau congelée, Les feuilles dentelées De pousses de salades, Les flux et les reflux D’un subconscient malade, Les voix d’enfants partis En puzzles éparpillés Sur des ailes d’avions, Le chant d’un papillon, Posé dessus les os D’un étrusque rouillé Dans les ruines de Rome, Mais... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 03:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 11 décembre 2014

Grammaire du bonheur.

Y’a tant de “si j’aurais” dans les boucles du temps, y’a tant de temps passé, si peu de futurs proches. Y’a tant de choses tues, d’infinitifs stériles semés soigneusement qu’on voudrait voir germer en fleurs conditionnelles comme des libertés qu’on cueillerait quand elles poussent, comme ces ifs bien droits qui montrent le chemin en perspectives pures – et qu’on suivrait allègres sans se poser questions. Puisse le ciel ! en heureux subjonctifs, nous dessiner des routes exemptes de cailloux, sans exception aucune, autoroutes... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 09:18 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
lundi 14 juillet 2014

Singing in the wind.

Tout autour le ciel délavé à peine ponctué de sternes dessinait un linceul d’été. Les jupes des rares passantes s ‘envolaient de mistral, salé, mouillé à peine de quelques gouttes, comme un parfum vaporisé. Les pins parasols torturés montraient aux acacias frivoles qu’on n’ondule pas dans le vent quand on est né bien éduqué en restant droits dans les bourrasques. Ici et là des clebs amorphes imprimaient leur odeur fétide  à des jardins en déshérence clos de bambous mal équarris, des vieux aux pupilles transparentes parlaient... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 20:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 25 juillet 2013

Si c'était comme ça pour toujours ?

 Une vie de lauriers roses, de pastèques écrevisse, de cigales énervées et d'étoiles étincelles - les moustiques en moins. Une vie, comme disait l'autre, en forme de faridondaine et d'édredons fadas, de jets d'eau qui surprennent à chaque coin de mur, et de rires énormes d'arroseurs embusqués. Une vie d'aubes sur mer, de crépuscules abrupts, de vent et de musique qui jazze ou bien qui swingue, de livres ensablés, de soirées amollies en hamacs accueillants. Une vie de vins froidis à peine teintés de rose et d'olives craquantes,... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:46 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
dimanche 21 avril 2013

Exercice en dix minutes.

Si j’avais dix minutes, justement, devant moi qu’en ferais-je ? Un tortillon de temps planté de banderilles – trois, pour l'asymétrie – rouge et jaune catalan, of course, c’est so fashionable. Une chiffonnade aussi, madras et poisson cru en panier sur la tête, si chic bibi. Un glance de lumière qu’étincelle dans un souk sur l’or des plateaux plats, ça prendra qu’une seconde. J’humerais le parfum d’un asparagus menthe, chercherais  à l’hasard un mot qui fît sourire, tiens, hyponyme  qu’à de quoi songer ;  je... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 14 mars 2013

Ac cadaver, ou presque.

Les matins de papes sont tous les mêmes. Les journaux crient alleluia ! A les lire on croirait qu’un sauveur nous est né, durant la nuit, ex nihilo, d’un congrégat de cardinaux. Le trône de Saint Pierre est à nouveau pourvu d’une paire de fesses – a-t-on bien vérifié que François soit couillu ? C’est qu’avec les jésuites, il vaut mieux s’assurer par soi-même des points fondamentaux d’un embrouillamini, sinon, c’est tous les jours qu’ils enfument leur monde. Enfin, pour aujourd’hui, célébrons le vicaire, l’évêque universel,... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 07:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 12 juin 2008

On the road to Philadelphia

Philadielphia, tu t’en souviens ?freedom meant such a lot pour nous. T’avais ta guitare à la maintime was running out as everon s’en foutait, du temps qui passey’avait la route devant nouset tout au bout, on savait pasnothing of you.Mais si pourtant, un souvenirmalgré le temps qui’s running outde tes cheveux partout dans l’herbeet des pianos apprivoiséson the road to Philadelphia Have you ever seen the rain since ?L’eau qui... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 2 juin 2008

Nonsense, et alors ? C'est-y obligé qu'y a du sens ?

J’ai vendu ma peau aux chimères.Pas cher, une bonne affaire.Je la leur ai cédée en échange d’un rêve,D’une moitié de vie,En quadrichromie,Un scénar en bétonTrès teinté fin de siècleOu début du dernierEn costume d’époqueToujours du dernier criD’extaseHo ce twin-set est d’un sympa…
Posté par Marie Fox à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 10 mars 2008

Cours de polésie.

Y’a des débuts, des fins, des contre-jours. Des poussières qui rayonnent sous les cils des persiennes[1]. Des oracles trop brunes[2] aux amertumes de bière[3], ou bien des ciels bleu glace à vriller des pupilles. Des champs de tournesols peindus[4] en pointillés. Le soleil sur la neige. Un châtain en cascade dans des cheveux épais. Y’a des gris, des floutés, ou des reflets de lampe. De la lumière enfin, pour éclairer les ondes[5]. Y’a des débuts, des fins, et puis des contre-jours, de la lumière jusqu’à[6].   ... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 20:55 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
samedi 29 décembre 2007

Fabliau

Un aventurier de petite morale voulait pour lui un castelet. Il haranguait des gueux pour qu’ils aillent, à ses ordres prendre pour son profit le bien qu’il convoitait.  Diantre !Vous laisserez vous donc dépouiller jusqu’à la fin des temps ?Laisserez-vous vos filles, vos femmes et vos jumentsSoumises au droit du maîtreEt vous assujettis à des butors bien nés ?Concèderez-vous bien pour vingt lustres encor (1)Le dix mille et le cent de vos épis de blé... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]