Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

vendredi 24 novembre 2017

N'oublions pas de rire.

Y’a des matins comme ça où tombe un météore. Par voie de mail, c’est si moderne, et tellement moins tragique que ces cartons bordés de noir. Le mail d’un pote, qu’on ouvre sans se méfier, normal, pour un rencard café, pour un ciné, ce weekend je peux pas, j’ai galère. Avant de poser les yeux sur les mots, on s’est construit une hypothèse, banale ou rigolote, et puis on lit. Lulu est mort lundi. Et assommé déjà, le cerveau se défend. L’allitération dis, Alain, c’est un hommage posthume ? On sait bien que c’est pas une blague, même... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

vendredi 20 mai 2016

A Stella

Tes mains mimaient le monde En esquisses assurées Sans éviter jamais l’endroit où rôde l’ombre. Tes doigts de feu follet Dessinaient la lumière De maints desseins abstraits Tracés dans ton sourire. Fallait-il que le pair pour servir ton propos Se fit impair tout uniment ? Tu lui changeais les règles, réécrivais les lois Tournais le sens des choses Et l’air un peu narquois nous mettais au défi De suivre ton chemin. A grands pas de géants tu a suivi le tien. Des destins pour ta pomme, y’en avait des dix-mille Des... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 23 décembre 2015

polésie de noël.

 Toute polésie a sa muse (sans intention de calembour).   Je me souviens du chant des vieilles lunes de glace, ce léger crissement de cristaux en errance tranchants; du froid dru, de l'éclat sec des astres empalés au ciel noir qui s'affaisse et s'efface. Je me souviens, la lumière immobile et les ombres figées les remous du torrent suspendus à l'hiver le chinese papercut des sapins, des montagnes et la vie devant moi lorsque j'avais vingt ans.            
Posté par Marie Fox à 17:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 25 décembre 2014

Matin de Noël

Un matin de Noël c'est plein de polésie,  de papiers scintillants jonchés en vrac au sol, de cadavres de verres aux pieds de soleils roses, de restes de salades et d'étoiles dorées qui surnagent dans une flaque de vin mal essuyée. C'est plein d'enfants qui dorment dans le silence troublé - à peine - par les tisons qui lèchent une bûche encore fraîche des froideurs de la nuit au creux des cheminées, ça sent le café frais, et la mémoire de ceux qui y'a pas si longtemps...
Posté par Marie Fox à 08:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 28 mars 2014

Psychostasie.

   Sur le sable brûlant, rutilante luciole, Brille le matador, insignifiant insecte au dard semeur de mort. Il agace au début et de ses ailes roses Danse sa vanité devant le lourd taureau. Chaussé de noir et gainé d’or Provoque de la voix la bête amorphe et sourde Cambre les reins, bombe le torse Esquive dans son vol une charge retorse[1] Et de l’arène monte un cri Les picadors sont là Faisant luire au soleil leurs pointes enrubannées Fières et colorées comme un jouet d’enfant Olé Olé toro ! Les rubans... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 13:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 6 février 2014

Commun air de printemps ?

Y’a au triangle de toit un triangle adjacent de soleil encore pâle mais qui brûle les yeux comme il brûle la glace, transparente, presque bleue. L’air filtre à la fenêtre,  glacé encore, mais porteur de prémices comme des chants d’oiseaux. Anne, dis-moi,  sœur Anne, serait-ce le début d’un printemps renouveau   qui vient lever la chape des brumes mortifères d’un hiver de thé noir ? Sœur Anne lève sous sa coiffe son regard de bleu pâle, suit le vol des corneilles, me désigne du doigt le gonflement des mousses... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 09:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 23 octobre 2013

Perplexité.

Les oracles sont grecs et parlent de soleil. Le mien vit dans les brumes, entre hiver et printemps, quand l'eau envahit l'air, la terre et les ruisseaux, quand les neiges fondues laissent les herbes brunes en stries le long des boues. Il est jeune, et très maigre. Ses jambes ne sont qu'os, mais ses yeux ? Ses yeux sont la chaleur qui transforme en têtards les pollywogs gluants, qui fait jaillir du sol de longs rubans de mauves. Sitôt ceux-ci éclos, il devient introuvable. On n'a que quelques heures, juste avant le printemps, pour... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 21 octobre 2011

Polésie à ma mère.

Elle disait le bonheur, c'est facile : comme de faire du vélo sans les mains, comme de danser jusqu'au petit matin. Elle disait dévorons, les cerises du voisin, il en a des milliasses, les abricots coulants de soleil ardéchois, les tagines d'Habiba, elle les fait comme personne. Elle disait cousons, des robes fanfreluches, des casquettes militaires ornées de mille boutons. Elle disait allez, filons à la rivière voir le soleil briller dessus les galets plats. Elle disait les étoiles dans le ciel de minuit couchée sur une paillasse au... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:58 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mercredi 23 septembre 2009

Si tous les gars du monde...

Si toutes les filles du monde voulaient s' donner la main,tout autour de la mer, elles pourraient faire une ronde.Si tous les gars du monde voulaient bien êtr' marins,ils f'raient avec leurs barques un joli pont sur l'onde.             Alors on pourrait faire une ronde autour du monde, autour du monde,si tous les gars du monde voulaient s' donner la main. C'est de Paul Fort. Je ne précise pas à l'intention de ceux qui lisent, mais de ceux qui ne lisent jamais...
Posté par Marie Fox à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 novembre 2008

La poésie revient comme l'aurore, et le déclin du jour.

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 ... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 09:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]