Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

dimanche 25 mai 2008

Petit concert baroque

Avec dans l'ordre, au hautbois, Alex et Marceau, au violon, Anne-Claire, au cor anglais, Emmanuel, et au basson Kevin. Merci M'sieurs Dame, c'était très chouette, même si je préfère quand vous nous programmez des choses plus modernes. Et les mêmes plus deux clarinettes et deux saxos, que je ne connais pas,  pour un final tango loufoque, pas la musique, les musiciens.
Posté par Marie Fox à 08:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 23 mai 2008

Invitation to the blues.

    You were born with my memoryWaving shadow on a tune of saxoScattered pianoIn a desertSoul songA silent promise to the moon. Today, tonightMy mind’s for youSo far away I barely hear  your inner drum.
Posté par Marie Fox à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 23 mai 2008

Mais où est passée Amel ?

C'était reparti plein pot chez elle après une longue pause, et pfft, depuis deux jours au moins, évaporée ? Mais enfin, Amel, tu n'y songes pas ? Laisse au moins les huiles quoi.
Posté par Marie Fox à 13:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 23 mai 2008

considérations statistiques.

D'où il ressort que pour démultiplier les visites d'un blog, il existe au moins deux solutions. Une explosion Orlandesque, ou un relookage par Chris. Oui, parce qu'il faut quand même savoir qu'une polésie hors pair ou un article rigolo, ça peut vous valoir quelques visiteurs supplémentaires. Mais guère plus....Donc, encore une fois, merci à Chris. (Orlando, vous ne m'en voudrez pas de ne pas vous rendre grâces de l'explosion), et pour aujourd'hui, sauf évènement majeur, ce sera tout, j'ai du boulot.Ha si, le bahut de Virgule a cramé... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 22 mai 2008

Ben alors là !

J'ouvrons la page pour répondre au commentaire d'Orlando, et comme vous je tombe à la renverse !J'avais passé les clés à Chris pour qu'elle me fasse la déco. Ben moi je dis Bravo M'dame, et merci bien. C'est putain de chiez chouette, pis l'effet de surprise, réussi, j'te le dis moi.
Posté par Marie Fox à 16:05 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
jeudi 22 mai 2008

Le saviez-vous ?

Byron, l'immense Lord Byron, échevelé romantique, prélevait systématiquement sur ses maîtresses un échantillon de leurs poils pubiens. Il se constitua ainsi une conséquente collection d'enveloppes marquées du nom des généreuses donatrices. Etonnant non ?
Posté par Marie Fox à 08:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mercredi 21 mai 2008

Un petit tour chez les princesses ?

Cliquez là !
Posté par Marie Fox à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 21 mai 2008

Parce que

chaque fois qu'on me demandera d'agir, ne serait-ce qu'en déposant mon nom parmi d'autres pour défendre une idée républicaine de la justice, j'agirai. Parce que je sais que la grandeur d'une nation se mesure à l'aune de la défense des sans droits, parce que j'ai appris à l'école que la France est terre d'asile, terre d'accueil et de libertés, parce que je refuse la méthode du coup de pied au cul des plus faibles, je vous laisse ce lien.
Posté par Marie Fox à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 20 mai 2008

Je sens que ça me contrarie… Ayuda !

Lisez attentivement : are hydrogen and nitrogen, at the usual temperatures of the atmosphere, bodies of the same character in the aeroform state as zinc and quicksilver in the heat of ignition ? Ce qui pourrait se traduire par : L’hydrogène et l’azote, sont-ils des corps qui, à température ambiante et à l’état gazeux, présentent les mêmes propriétés que le zinc et le mercure à température d’ignition ? La solution proposée est agrémentée d’une formule dont j’ai la certitude qu’elle est erronée. Pas que j'ai... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 20 mai 2008

Hé ben ça alors…

On en apprend tous les jours. Surtout moi qui confesse un retard certain. Figurez vous que je viens de découvrir qu’on utilisait jadis l’amiante – et quand je dis jadis, c’est dès très tôt, voire même avant, pour tisser des vêtements qu’on nettoyait en les foutant au feu, ce qui valut à la matière l’appellation de salamandre après celle d’asbestos et de chrysolite. A noter que Pline l’Ancien avait remarqué que les esclaves chargés de tisser ce « fil d’or » semblaient présenter de prématurées faiblesses... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 11:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]