Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

mardi 9 avril 2013

X-XL

"Luttez contre les kilos superfluX" affichait ce matin une pub king size à la devanture de ma pharmacie. Depuis, je m'interroge. Un régime à base de laXatifs acqueuX ? De la poudre d'acromyrmeX ? Une anatoXine anti-gras ? Dans tous les cas, c'est sûr, on cherche à vendre à l'adipeuX un aleXipharmaque.
Posté par Marie Fox à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 9 avril 2013

Vous ne passerez pas !

C'est ce que crie Gandalf au Balrog, avant de faire s'écrouler le pont sur lequel il l'affronte. Curieusement, quand j'avais vu cette scène, c'est l'image de Margaret s'adressant aux mineurs qui m'était venue à l'esprit. J'en avais parlé à mes garçons à la sortie du ciné, et ils avaient haussé les épaules. Il faut bien avouer que c'était un peu saugrenu.  Pourtant, Vous ne passerez pas, c'était bien une réplique à la Thatcher, dût l'opposant crever comme un vulgaire Balrog. Bobby Sands n'est pas passé, pas plus que les mineurs... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 6 avril 2013

Rumi's Daughter.

Voilà un bon moment que je ne vous avais pas recommandé un livre. C'est que je n'ai lu, depuis quelques semaines, que des classiques ou des ouvrages de peu de valeur. Mais j'ai aujourd'hui dans les mains un petit bijou écrit  en anglais par une française, Muriel Maufroy. Rumi's daughter raconte, sur un rythme paisible, l'éveil spirituel d'une petite fille dans la Turquie du 13ème siècle. Rassurons ceux qui pourraient craindre de s'embarquer dans une lecture en anglais. Cet anglais-là est accessible à tous, ce qui n'ôte rien à son... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 26 mars 2013

Le cheval à mon père.

C'est une des tristesses des grammairiens que, malgré leurs objurgations, on continue à marquer la possession par à aussi bien que par de. Ils autorisent "ce cheval est à mon père" ; ils défendent "le cheval à mon père". Hélas ! cette faute remonte au Vème siècle, puisqu'on lit sur un marbre de cette époque membra ad duos fratres pour membra duorum fratrum (1). Voilà un solécisme qui a de belles lettres de noblesse. Voilà qui bouscule les idées de Ménage, qui prétendait que c'est Monsieur l'Usage qui fait et défait le language. Quoi... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 26 mars 2013

Cave ne cadas.

    Ce matin, c'était ma virée annuelle dans une ZI du commerce. J'avais plein d'ampoules à changer (et pour acheter des ampoules, de nos jours, faut au moins Bac +7), des joints de carrelage à refaire, un fond de peinture blanche pour le manteau de cheminée (j'avais tellement envie de m'y mettre que je l'ai oubliée, ça attendra l'année prochaine), sans compter l'achat d'une lunette de chiottes trendy dans les tons eccoprotiques pour assortir au lustre baroque rose que j'ai installé (pouf pouf, que j'ai fait installer... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 13:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 21 mars 2013

Vers de vent.

Mon coeur, outré de déplaisirs Etait si gros de ses soupirs, Voyant votre humeur si farouche, Que l'un d'eux, se voyant réduit A n'oser sortir par la bouche, Sortit par un autre conduit.   Ainsi s'excusait Saint Evremond, tout marri d'avoir pété devant sa maîtresse. Piqué dans : L'art de péter, ouvrage théori-physique et méthodique à l'usage des personnes constipées, des personnages graves et austères, des dames mélancoliques et de tous ceux qui sont esclaves du préjugé.  Pierre Hurtaut, 1775. Agrémenté de gravures... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 14:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 20 mars 2013

Nostalgique.

  « C’était un petit Espagnol, interne à la pension Massin ; il avait perdu l’appétit et le sommeil, et se consumait lentement comme tous ceux qui ont le mal du pays. Sarcey, qui était dans sa classe et qui l’avait pris en amitié, lui dit un jour : « – C’est ta mère que tu voudrais voir ?- Non, répondit l’enfant, elle est morte.- Ton père, alors ?- Il me battait.- Tes frères et soeurs ?- Je n’en ai pas.- Mais pourquoi donc es-tu si pressé de retourner en Espagne ?- Pour achever un livre que j’ai commencé aux vacances.- Et qui... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 20 mars 2013

Lâche-moi le Karamazov, j'en peux plus !

J'avais découvert les romans russes lors de mon année de cinquième, à la bibliothèque du collège. Année faste, j'avais dévoré Tolstoï, Tourgueniev, et surtout Gogol avant de m'attaquer à Dostoïevsky. Les trois premiers m'avaient ravi, le quatrième ne passait pas. J'avais laissé tomber, jusqu'à ces derniers jours. Peut-être que, trente ans plus tard, j'aimerais celui-là autant que ceux-ci. Hé bien non. On ne pourra pas m'accuser de n'avoir pas essayé. J'ai - péniblement- lu les quatre cents premières pages des frères Karamazov, et puis... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 07:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 16 mars 2013

J'ai testé pour vous...

la xérophagie, découverte au détour d'une page de Dostoïevski. C'est le régime des moines en période de carême, constitué exclusivement de pain et de fruits secs. J'ignore toujours si c'est efficace pour la ligne, mais une chose est sûre, ça mérite le nom d'étouffe chrétien au moins autant qu'un gâteau de chataignes !
Posté par Marie Fox à 09:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
samedi 16 mars 2013

Le Goncourt sans cravate. (1)

On le sait, l'attribution des prix littéraires est sujette à controverse, controverse faisant ici figure euphémisme. C'est, tous les ans, le fruit de soigneux arrangements entre les notabilités du monde de l'édition, de politesses de circonstance, c'est à vous mon cher, voyons, je n'en ferai rien, vous en êtes un autre... C'est, surtout une affaire de pognon et de rentabilité, les livres primés se vendant par piles de cent, et l'on reproche essentiellement aux éditeurs de s'être changés en marchands de papier. Chacun qui décrie - avec... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,