Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

mercredi 25 mai 2016

Espagnolades.

J'aime beaucoup le cinéma et la musique espagnols. En regardant hier "las cosas del querer" (les choses de l'amour) je m'étonnais encore de ce talent qu'on les Ibères pour la tragi-comédie, cette façon qu'ils ont de mêler le rire et les larmes en chansons, et de fil en aiguille, je suis retournée écouter cette chanson de La Lupe qui m'a toujours amusée, La Lloradora. Pour que vous puissiez en profiter aussi, je vous laisse une traduction du texte (du moins du texte de base, parce qu'à chaque interprétation, elle en rajoute une... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

vendredi 20 mai 2016

A Stella

Tes mains mimaient le monde En esquisses assurées Sans éviter jamais l’endroit où rôde l’ombre. Tes doigts de feu follet Dessinaient la lumière De maints desseins abstraits Tracés dans ton sourire. Fallait-il que le pair pour servir ton propos Se fit impair tout uniment ? Tu lui changeais les règles, réécrivais les lois Tournais le sens des choses Et l’air un peu narquois nous mettais au défi De suivre ton chemin. A grands pas de géants tu a suivi le tien. Des destins pour ta pomme, y’en avait des dix-mille Des... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 12 mai 2016

Astellabe.

En septembre 2007, une toute petite demoiselle, elle avait 12 ans, m'avait inspiré ce poème. Aujourd'hui, Stella est morte, et je ne peux pas croire que plus jamais je n'entendrai son rire. A toi ma toute belle, je sais que ces trois lignes t'avaient fait plaisir, et je n'ai rien d'autre à t'offrir que des larmes.   Astellabe   Stella, c’est trois pommes empilées, menue, menue…avec de grands yeux noirs qui brillent. Elle a fait raccourcir ses oreilles d’Elfe. Dommage. C’était s’amputer d’une grâce. Stella, quand elle... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 15:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 24 avril 2016

Au feu !

Un député australien, pour attirer l'attention sur la pollution due à la fracturation hydraulique pour l'exploitation du gaz de chiste, a mis le feu à une rivière. Réponse de la société d'exploitation Origin Energy : "ces émanations de méthane ne présentent aucun risque pour l'environnement ou la santé publique, si tant est que les gens à proximité fassent preuve de bon sens". Comme par exemple éviter de balancer une allumette à l'eau pour l'éteindre ?
Posté par Marie Fox à 10:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 22 avril 2016

Pour Christian,

Une petite liste, toi qui es le spécialiste du texte à contrainte, amuse-toi... énucléer, romipète, décadactyle, sycophante, flavescent, résipiscence, brehaigne, emparouiller, boustrophédon, alguazil et cacochyme. Si tu me cases tous ceux-là dans un même texte de moins de 20 lignes, je te proclame Grand Maître de l'Ordre des bidouilleurs de mots. Ceci dit, tout le monde (qui passe par ici - ça fait au moins trois en me comptant) peut jouer hein, suffit de caser votre création dans les commentaires -).
Posté par Marie Fox à 08:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 21 avril 2016

Le jeu de la bobine.

C'est un jeu tout simple, on tire sur le bout de la ficelle, et on s'amuse à dévider la bobine des mots. Ca marche dans toutes les langues, et ça permet souvent de dénicher des trésors de vocabulaire. Prenons un mot anglais au hasard. Peg. On peut le traduire par : - pince à linge - mais attention, une pince en anglais se traduit par "pliers". - cheville - celle du menuisier seulement, parce que celle qui relie votre pied à votre jambe se traduit par ankle. Détail amusant, an ankle biter (littéralement un mordeur de cheville)... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 07:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

jeudi 24 mars 2016

Ayuda !

J'ai récemment commencé à héberger chez moi des voyageurs grâce au site bien connu BnB. Mes fils ne sont plus là, y'a de la place et j'ai du temps, alors why not ? C'est l'occasion d'arrondir mes fins de mois, et de rencontrer des gens de tous horizons. C'est aussi l'occasion de quiproquos marrants comme celui que je m'apprête à vous narrer. En début de semaine, une jeune demoiselle au prénom espagnol me contacte pour passer une nuit à la maison, mais elle n'est pas très à l'aise avec l'anglais. Je lui réponds que je l'attends, sans... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 4 mars 2016

L'art de décrire.

J'ai toujours détesté les pages de description dans les romans. Toute môme, j'ai pris en grippe bon nombre de classiques, Hugo en tête, qui m'infligeaient des pages entières de détails crasseux, j'aspirais à l'action. Quand j'écris, j'évite de m'attarder sur le décor, quand je traduis, je m'arrache les cheveux - littéralement - quand je dois restituer l'atmosphère de telle cabane de bucolique bûcheron dont le toit de chaume frais sur lequel grimpait un chèvrefeuille odorant aux grappes charnues semant des étincelles de bleu charmant... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 09:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 29 février 2016

Have fun with the english language.

Posté par Marie Fox à 08:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 16 février 2016

Pfiou !

Je viens de vivre aujourd'hui ma première expérience d'interprète lors d'une visio-conférence de marketteux. Outre que je ne connais rien au sujet - le marketting - je dois avouer que je ne connaissais pas grand chose au domaine concerné : les articles de sport. Je vois bien que vous vous marrez. Mais laissez-moi vous dire une chose, j'ai compris très vite pourquoi on relaie les interprètes toutes les heures, c'est épuisant, d'autant plus que les partenaires concernés ne comprennent pas que s'ils parlent tous en même temps, je suis... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]