Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

vendredi 10 novembre 2017

La vie des mots

   Oui, c’est une contrepèterie, et chose rare, une de celles qu’on peut enseigner aux enfants. Bref. Ce n’est pas là le sujet qui me préoccupe. En faisant mon tourduweb-café ce matin, je tombe sur ce titre du Guardian « Media hails success of Trump’s pilgrimage to Beijing ». Le sens est parfaitement clair, pas besoin de dictionnaire, si ce n’est que ce « hail » me titille l’oreille. Hail, en anglais, c’est la grêle. Du moins, c’est le sens que je lui connais, mais il signifie aussi, visiblement,... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

dimanche 27 novembre 2016

Cuba libre.

30 décembre 1990.   La terre semble plantée d’allumettes géantes, bois sombre, tête de phosphore vert. C’est à l’atterrissage que je les vois enfin, les palmiers fichés dans la terre cubaine. A la descente de l’avion, dans l’humidité étouffante, je découvre les poules sur la piste cahoteuse. Un type entre deux âges, le cigare pendu à la lèvre, me tend mon passeport. La casquette semble être la seule pièce d’uniforme des douaniers. Je cherche un taxi. Rien ici ne rappelle la presse des aéroports européens. Pas de boutiques... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 17 septembre 2016

Traduire est poésie.

Traduire pousse au dérèglement cérébral. Analyser, recréer à l'identique, dans le respect de stictes contraintes est tout simplement épuisant. Les mots fuient, interrogent, d'autant plus sournoisement qu'on croit bien les connaître. Des mots qui sont à la fois à un autre et à soi, sans certitude aucune d'avoir perçu la juste intention de bleu, percé l'allusion hermétique. Alors on retourne à la foire à Babel fouiller les cartons d'autres siècles, les argots de bidonville, on déterre des merveilles, sans plus se souvenir de ce qui nous... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 24 avril 2016

Au feu !

Un député australien, pour attirer l'attention sur la pollution due à la fracturation hydraulique pour l'exploitation du gaz de chiste, a mis le feu à une rivière. Réponse de la société d'exploitation Origin Energy : "ces émanations de méthane ne présentent aucun risque pour l'environnement ou la santé publique, si tant est que les gens à proximité fassent preuve de bon sens". Comme par exemple éviter de balancer une allumette à l'eau pour l'éteindre ?
Posté par Marie Fox à 10:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 22 avril 2016

Pour Christian,

Une petite liste, toi qui es le spécialiste du texte à contrainte, amuse-toi... énucléer, romipète, décadactyle, sycophante, flavescent, résipiscence, brehaigne, emparouiller, boustrophédon, alguazil et cacochyme. Si tu me cases tous ceux-là dans un même texte de moins de 20 lignes, je te proclame Grand Maître de l'Ordre des bidouilleurs de mots. Ceci dit, tout le monde (qui passe par ici - ça fait au moins trois en me comptant) peut jouer hein, suffit de caser votre création dans les commentaires -).
Posté par Marie Fox à 08:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 21 avril 2016

Le jeu de la bobine.

C'est un jeu tout simple, on tire sur le bout de la ficelle, et on s'amuse à dévider la bobine des mots. Ca marche dans toutes les langues, et ça permet souvent de dénicher des trésors de vocabulaire. Prenons un mot anglais au hasard. Peg. On peut le traduire par : - pince à linge - mais attention, une pince en anglais se traduit par "pliers". - cheville - celle du menuisier seulement, parce que celle qui relie votre pied à votre jambe se traduit par ankle. Détail amusant, an ankle biter (littéralement un mordeur de cheville)... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 07:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

jeudi 24 mars 2016

Ayuda !

J'ai récemment commencé à héberger chez moi des voyageurs grâce au site bien connu BnB. Mes fils ne sont plus là, y'a de la place et j'ai du temps, alors why not ? C'est l'occasion d'arrondir mes fins de mois, et de rencontrer des gens de tous horizons. C'est aussi l'occasion de quiproquos marrants comme celui que je m'apprête à vous narrer. En début de semaine, une jeune demoiselle au prénom espagnol me contacte pour passer une nuit à la maison, mais elle n'est pas très à l'aise avec l'anglais. Je lui réponds que je l'attends, sans... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 16 février 2016

Pfiou !

Je viens de vivre aujourd'hui ma première expérience d'interprète lors d'une visio-conférence de marketteux. Outre que je ne connais rien au sujet - le marketting - je dois avouer que je ne connaissais pas grand chose au domaine concerné : les articles de sport. Je vois bien que vous vous marrez. Mais laissez-moi vous dire une chose, j'ai compris très vite pourquoi on relaie les interprètes toutes les heures, c'est épuisant, d'autant plus que les partenaires concernés ne comprennent pas que s'ils parlent tous en même temps, je suis... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 26 décembre 2015

le véritable défi de l'anglais au français

outre l'emploi de ces (je déplore que le clavier de mon ordinateur ne me permette pas d'afficher des pictogrammes d'insultes, je les aurais casés ici) verbes à préposition, c'est la prononciation du ough. Chacun sait que l'anglais ne dispose pas de règles en matière de lecture. En français, l'écriture dicte la lecture, et il ne viendrait à l'idée de personne de prononcer ai quand il lit oi(1). L'anglais lui, pourtant si brillant par certains côtés, est un chaos de sons. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de la façon dont se... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 18 octobre 2015

Dios Mios !

Allez savoir pourquoi j'étais persuadée hier soir en me posant devant la télé pour voir le match  que les français avaient une chance face à la nouvelle-zélande. Après tout, ça n'aurait pas été la première fois que l'élégance de jeu des français aurait renvoyé dans leurs vestiaires des néo-zélandais déconfits. Mais l'élégance du torero a été défaite par la puissance du taureau. Si mes fils avaient été là, nul doute qu'ils eussent hurlé, comme quand ils étaient mômes, le Kame Hame Ha de Dragon Ball Z devant la charge des All... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]