Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

mercredi 10 juin 2015

exercice matinal.

C'est l'heure où j'envoie par mail à mes élèves des exercices de grammaire sur mesure pour illustrer le dernier cours de grammaire. J'essaie, en général, de me montrer créative. Juste pour vous amuser si vous n'avez rien d'autre à faire, je vous suggère de traduire en anglais "Je regrette que tu n'aies pas été capable de ressusciter ce défunt perroquet". La réponse demain...
Posté par Marie Fox à 07:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 9 juin 2015

This parrot is no more.

Tout enseignant d'anglais sait bien la difficulté qu'il y a à faire comprendre aux étudiants l'emploi de die/dead dans la construction de "il est mort". En Français, nous exprimons de la même façon l'état et l'action. Les anglais, eux, rendent l'action par "he died", l'état par "he is dead". Mais peu importe après tout, il existe mille autres façons de formuler la triste fin d'un être. Triste fin ? Pas quand c'est Monthy Python qui s'y colle... The dead parrot. Allez-y sans crainte, c'est sous-titré. NB à l'attention de mes élèves... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 07:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 28 novembre 2013

Cockney mon amour.

L'argot des cockneys, les prolos de londres, est sûrement l'un des plus hermétiques qui soient. On appelle ça le rhyming slang : l'argot qui rime. Le principe en est fort simple, la compréhension in situ absolument impossible pour qui n'est pas né avec. Laissez-moi vous expliquer ça avec un exemple - en français. Considérons le mot "libraire". On va l'associer - arbitrairement - à une paire de mots dont le second rime avec notre libraire. Par exemple, volt et ampère. Ces deux-là, donc, relèvent d'un même champ lexical... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 12:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
vendredi 25 septembre 2009

Chantons n'importe quoi avec Orlando !

Onan trade ensue ow bergePoor lie boar unveil nova... Seat harbour kill new foe Oué, ben j'ai dans l'idée qu'on a assez bu comme ça !
Posté par Marie Fox à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 20 mai 2008

Je sens que ça me contrarie… Ayuda !

Lisez attentivement : are hydrogen and nitrogen, at the usual temperatures of the atmosphere, bodies of the same character in the aeroform state as zinc and quicksilver in the heat of ignition ? Ce qui pourrait se traduire par : L’hydrogène et l’azote, sont-ils des corps qui, à température ambiante et à l’état gazeux, présentent les mêmes propriétés que le zinc et le mercure à température d’ignition ? La solution proposée est agrémentée d’une formule dont j’ai la certitude qu’elle est erronée. Pas que j'ai... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 17:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 26 avril 2008

note a lie.

It smelled like rainYour song was climbing up my smoke a whispered fake. There was, a mile away, a fire, a star, and a shepherd sheltered in the roofless sheepfold. Here and around your banjo shaming slow a touchless melody, reminded us of nothingness. I didn’t care, I never do, but however, I still wonder, how one can make the music lie.  Image piquée là
Posté par Marie Fox à 18:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 9 février 2008

Lepidopterous

Elation, dance of butterflyNights where life seems a rushYour smile is wet with desireAnd your eyes gleam out your longing  Exhilaration, flit in gloomYou get closer in the moonbeamI feel the movement of your breathThe touching quiver of your silk  Ephemera delight of blazeWhen your wings skim over my flameI feel your rebellionYour rapture and your sin  You fall dead in my glassLike a magnet in wineDoom’s for you, pain’s for meBoth... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 2 février 2008

Songez que je vous parle une langue étrangère...

"Depuis près de six mois, honteux, désespéré,   Portant partout le trait dont je suis déchiré,   Contre vous, contre moi, vainement je m'éprouve :   Présente je vous fuis, absente je vous trouve ;   Dans le fond des forêts votre image me suit ;   La lumière du jour, les ombres de la nuit,   Tout retrace à mes yeux les charmes que j'évite »   (vers 539 - 545) « For nearly half a year, ashamed and desperateWherever I have gone I’ve carried my sorrow,Against you, against me, vainly... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 19 janvier 2008

Enigma

    The sky was chimney red and the roof was burning. All around were translucent fences to keep the cattle out of rich. That’s how things are beyond mirrors. I threw mine out, it was too old, line-faced and liar as a pope. Now I watch at beyond the lake. Man lit yakamoz.
Posté par Marie Fox à 18:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 10 janvier 2008

Heard in the night

 The air smells rainIn ponds of moon light reflected               Shadows dance slow leaf shapedOld age gossips of trees In the humming of windA soft headed old oakTwitters scattered fragmentsOf secret love affairs  A willow catches themAnd bends over the flowOf underground watersThe tales like an echo  I have always been toldWhispers a poplar treeThat as for love... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 21:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]