Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

vendredi 10 août 2018

Les lupins de Victor.

D'avril à Novembre, ma grand-mère Victor passait ses journées au jardin. Un jardin essentiellement utilitaire, qui nous nourrissait une bonne partie de l'année, mais aussi foisonnant de fleurs. Elle aimait les Lys Harpagon (allez savoir, elle qui n'avait jamais lu Molière), les Bégonias, les Marguerites, mais sa plus grande tendresse allait à ses lupins. Tous les ans, Victor plantait d'immenses massifs de lupins roses, et tous les ans, elle se désespérait. A la mi-aout, ses lupins viraient au bleu sombre, l'un après l'autre, sans qu'elle pût jamais s'expliquer pourquoi. Aujourd'hui, j'ai trouvé la clé du mystère dans un livre sur les plantes. Victor, écoute bien, ça relève du merveilleux, et tu n'y pouvais rien.

Les lupins sont dotés de panaches de petites fleurs innombrables, aussi, pour s'assurer une pollinisation complète et une reproduction maximale, les lupins coopèrent avec les abeilles en leur signalant qu'une fleur a déjà été pollinisée en la faisant virer au bleu. Aucun risque, ainsi, que les abeilles n''oeuvrent en vain, ni qu'une fleur échappe à leur diligence. Mais aucune chance pour Victor de garder ses lupins roses une saison entière... ainsi va la nature.

Posté par Marie Fox à 09:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]

piedmarie3


Commentaires

    Tu sais que je suis amoureux de Victor?

    Posté par Chri, vendredi 10 août 2018 à 10:41
  • oui j'ai bien vu comment tu la regardes

    Posté par mr, dimanche 12 août 2018 à 08:50

Poster un commentaire