Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

lundi 25 juin 2018

Prof de FLE.

Le sigle est encore étranger à beaucoup de gens. Ca veut dire Français Langue Etrangère. Mon public est exclusivement constitué de garçons africains de quinze à dix-sept ans, anglophones ou arabophones, certains ayant suivi un minimum de scolarité (jusqu'à la 6ème), d'autres n'ayant jamais vu un cahier de leur vie. Prof de Fle, c'est surtout de l'apprentissage sur le tas, faire flèche de tout bois et dans tous les registres. Ces gamins-là, comme bien des autres, ont un faible pour le dessin animé poilant. Les histoires de souris qui molestent les chats, ou de chats qui molestent les chiens, à grand renforts de dents menaçantes, de moustaches hérissées et d'yeux si expressifs qu'on se passerait sans doute fort bien de mots. Oui da, mais c'est que justement, on est là pour mettre des mots sur les choses, et donc à la deuxième lecture du dessin animé, je coupe les scènes et je leur demande soit de décrire, soit de monter un dialogue. C'est comme ça qu'on passe d'attendrissant à propulsé, de manger à mangeaille, bouffe, nourriture, se mettre un bon chat sous la dent... Il va sans rire, pardon, sans dire, que l'ambiance est joyeuse et leurs tentatives d'autant plus approximatives qu'elles sont noyées dans l'hilarité. Mais quand ils ont bien ri, je leur balance de la grammainre, et "sa li très méchant" devient "le chat est méchant". Evidemment, ils sont beaucoup moins enthousiastes. Seulement comme c'est moi le chef, il faut bien qu'ils s'y collent. Le temps devient poisseux, ils peinent. Les plus avancés en sont à leur seconde tentative pendant que le plus lent retourne pour la troisième fois son cahier, toujours pas sûr du sens... "putain l'est difficile bordil"... et puis au bout d'un quart d'heure, le plus impatient se lève et range ses affaires, à une heure de la fin du cours.

- Tu fais quoi là, Sanna, c'est pas fini...

- Moi partir minant Madame, moi savoir tout li conziguizon nickel.

- Je vois oui. Tu te fiches de moi ? allez, tu vas les faire au tableau.

- Mais Madame, moi iternié en plus !

- Quoi ?

- Comme li bonhomme, li iternié a cause li sa, li allerzique.

- Bon, tu m'écris ça en bon français au tableau et après je te lâche.

- Quoi écrit ?

-"Je suis allergique à la conjugaison."

Posté par Marie Fox à 17:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

piedmarie3


Commentaires

Poster un commentaire