Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

jeudi 21 juillet 2016

Oeil d'étoile, mémoire de toi.

L’eau noire de nuit épaisse l’enfermait dans sa poigne, calme et déterminée. Le profil des montagnes penchait son ombre drue, les oiseaux s’étaient tus. Le monde avait sombré, pas longtemps, trois secondes, entre les algues glauques. Il avait reparu strié de larmes fraîches. Le soleil était là, à la pointe d’un pic, aigu et mordant l’œil, c’était tout à la fois, l’éternité, le rien, le bruit et le silence, un sourire archivé, un jour de plus, hier et demain ensemble.

Posté par Marie Fox à 09:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]

piedmarie3


Commentaires

    Superbe

    et sombre... Un poème sombre pour une lumière

    Posté par chri, vendredi 22 juillet 2016 à 09:30
  • Exquis, du grand art et je m'y connais !

    Posté par Jean Rochefort, vendredi 29 juillet 2016 à 14:12
  • On se moque ?

    Posté par marie, vendredi 29 juillet 2016 à 16:18

Poster un commentaire