Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

samedi 26 décembre 2015

le véritable défi de l'anglais au français

outre l'emploi de ces (je déplore que le clavier de mon ordinateur ne me permette pas d'afficher des pictogrammes d'insultes, je les aurais casés ici) verbes à préposition, c'est la prononciation du ough. Chacun sait que l'anglais ne dispose pas de règles en matière de lecture. En français, l'écriture dicte la lecture, et il ne viendrait à l'idée de personne de prononcer ai quand il lit oi(1). L'anglais lui, pourtant si brillant par certains côtés, est un chaos de sons. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de la façon dont se... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 23 décembre 2015

polésie de noël.

 Toute polésie a sa muse (sans intention de calembour).   Je me souviens du chant des vieilles lunes de glace, ce léger crissement de cristaux en errance tranchants; du froid dru, de l'éclat sec des astres empalés au ciel noir qui s'affaisse et s'efface. Je me souviens, la lumière immobile et les ombres figées les remous du torrent suspendus à l'hiver le chinese papercut des sapins, des montagnes et la vie devant moi lorsque j'avais vingt ans.            
Posté par Marie Fox à 17:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 17 décembre 2015

Pute nègre et bite à queue.

Je lis ce matin en faisant mon tourduweb-café que des linguistes ont conclu, après une étude rigoureuse, que les gens qui utilisent le langage le plus ordurier sont aussi détenteurs d'une culture générale et d'un vocabulaire plus exhaustif que leurs contemporains les plus polis. Putain de merde, j'aurais su ça quand j'avais quinze ans et que ma mère me pompait le jonc à longueur de jour à cause des sempiternels putain de merde de fait chier con qui émaillaient mon discours, je lui aurais cloué son bec à cette chieuse. Hélas, elle nous... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]