Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

mercredi 28 avril 2010

La fameuse réplique...

"Ciel, j'ai égaré mon carburateur !", j'arrive plus à me souvenir si je l'ai lue dans un Achille Talon, ou si c'était chéri à Barcelone ?
Posté par Marie Fox à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 28 avril 2010

Et puisqu'on est dans les pubs...

Je viens de voir celle des footballeurs. Je cite, "Le premier mai, ils vont quand même devoir bosser".Ouarf. Bonne journée pour la rigolade aujourd'hui.
Posté par Marie Fox à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 28 avril 2010

Fais pas le malin !

Vous avez tous vu cette amusante pub de voiture allemande "Faites comme Madame Bruni, offrez-vous un petit français".Amusant, non ? Pourtant, à la place de l'auteur de la pub, je serais pas tranquille, quand on sait à quel point d'aucuns "petits français" détestent l'ironie. Enfin, merci pour le sourire...
Posté par Marie Fox à 08:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 26 avril 2010

Y'a pas de justice...

Non, dans la vie, y'a pas de justice. Y'a des gens qui cumulent les malchances, et y'en a d'autres qui sont toujours au bon endroit au bon moment... comme moi. Youpi !
Posté par Marie Fox à 09:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 21 avril 2010

Comment qu'elle est bonne !

Bon, je relis, encore une fois, mon histoire d'os avant de mettre un poing final à cette retorse traduction. Et je me rends compte que j'ai été capable d'écrire "Elle étendit son anorak sur la tombe, se coucha dessus, et les bras croisés derrière la tête, mordit dans une pomme". Ou comment on peut faire le comique sans le savoir.
Posté par Marie Fox à 15:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 19 avril 2010

Et sur swans,

Un nouveau coin français, avec juste pour vous une mini-histoire des reliques, une polésie de Christian, un essai de Simone, et une photo commentée de Jean Claude...
Posté par Marie Fox à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 15 avril 2010

Interloquée, je suis.

J'ai lu tout à l'heure, dans un magazine qui m'est tombé sous la main, qu'il est maintenant possible de perdre du poids en mangeant des soupes lyophilisées à calories négatives !A calories négatives ? C'est quoi cette histoire ? L'anti-matière de la bouffe ? Hé bien non. Il semblerait que l'apport de calories de cette mixture soit substantiellement inférieur à la quantité dépensée par l'organisme pour la digérer. En somme, si je comprends bien, le plus que t'en avales, le moins que t'es gros. Si on pousse le raisonnement... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 18:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 8 avril 2010

La complainte du progrès... The lament of progress.

Here is a first draft of this famous song of Vian. I'll try better when I have more time. The text in french can be read here, <!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; ... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 08:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
dimanche 4 avril 2010

A smile for marilé.. ou poisson d'avril à retardement.

Jeudi, 1er avril, dans le respect des traditions, j'ai improvisé une bête blague pour mon chéri. En allant faire mon pipi très matinal, sur le coup des cinq heures, j'ai sorti de mon congélateur un maquereau de belle taille et l'ai glissé tout au fond du sac de mon homme (sweet homme) à moi, en gloussant comme une andouille à l'idée qu'il mettrait la main dessus en sortant ses dossiers en cours ou en réunion. Blague innocente, vous en conviendrez sûrement.Comme je n'ai pas revu chéri avant le lendemain soir, vendredi, j'ai oublié de... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 18:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 2 avril 2010

hier,

L'Ernest est mort. Il avait 84 ans. Moi, je lui ai toujours vu ses 54, il changeait pas, ou à peine. Il s'est mis au lit en disant à l'infirmière qui s'occupait de lui "J'ai rentré les vaches, je peux aller me coucher", et puis en dormant... Il va me manquer, même si on se croisait plus très souvent, lui et moi. Alors en guise d'oraison funèbre, je peux pas faire mieux que de vous donner à relire l'Arness... On rentre du réveillon, c'est bien trois heures du mat', cette saloperie de route en lacets est verglacée... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 10:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]