Melting Pot et vin blanc doux

Parce qu'on peut pas compter que sur la Providence.

vendredi 30 novembre 2007

Intermédiaire Chercheurs Curieux.

Ouah, ça marche !  Alex vient de me proposer une explication qui tient fort bien la route pour les pélins de calcutta. youpee. Merci Alex, et transmets mes remerciements à ton érudit, le lien que tu m'as laissé marche pas !
Posté par Marie Fox à 14:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 30 novembre 2007

Voyoucratie.

Ben oui. C’est comme ça. N’allons pas croire surtout que notre président l’a forgé tout seul cette semaine comme un grand. Non, le terme est attesté depuis 1872, et n’est qu’une variante de celui de canaillocratie, attesté lui depuis 1793, et qui figure d’ailleurs au Littré. Je suis pas spécialiste, ni de l’histoire, ni de la lexicographie, ni des liens qui unissent ces deux domaines. Mais quand même, 1793 et 1872, c’est pas des dates complètement innocentes hein[1]. Mises en perspective de l’éclosion des deux termes... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 29 novembre 2007

Comment se faire des ennemis dans l’Education Nationale.

 L’une de mes copines est instit. Vous aussi ? Ha bon, alors c’est pas la peine que je vous raconte. Si ? Bon. Donc l’une de mes copines est instit, et depuis des années je l’entends déplorer les lacunes de ses élèves de CM en Français. En début d’année, me dit-elle, je leur ai demandé quelle était leur matière favorite, et celle qu’ils détestaient. Ils ont tous dit qu’ils détestaient le Français. Faut voir le niveau qu’ils ont. Une catastrophe, ils ne savent même pas identifier un verbe. Ben, c’est pas... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 28 novembre 2007

Yesterday is here.

Posté par Marie Fox à 22:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 28 novembre 2007

Quand maman n'est pas là...

Dis Marie, je m’ennuie un peu, tu veux pas me raconter une histoire ? C’est ma Khalinette qui me cause, pendant que j’ai le nez plongé dans un bouquin dont la taille conséquente a déjà provoqué son admiration hier au soir. Elle a demandé à ses parents si elle pouvait pas rester sans eux à ma maison, parce que Marie et moi, on s’entend très bien, pas vrai Marie ? Ca, sûr qu’on s’entend bien elle et moi. Elle cause comme on cause rarement à quatre ans, et elle me raconte plein de choses super sur Les Saintes où elle habite.... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 14:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
mardi 27 novembre 2007

Question.

Le Révérend Père Huc, dans son éminent ouvrage Voyages dans la Tartarie et le Thibet, mentionne un "chapeau à la trois pour cent". Quelque lecteur érudit ou modiste chenue sauraient-ils nous décrire cette sorte de chapeau ?Il semblerait que la forme en ait été pyramidale, se pourrait-il que le "trois pour cent" indiquât le degré de déclivité du couvre-chef ? Il est à noter que nous avons également retrouvé cette sorte de chapeau, agrémenté d'un ruban, dans les pages d'Alexandre Dumas, d'où nous concluons,... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 22:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 27 novembre 2007

Question.

Dans son fort intéressant ouvrageVoyages dans la Tartarie et le Thibet, le Révérend Père Huc affirme que les Thibétains, dans les années 1840, désignaient les Anglais sous le sobriquet de Pélins de Calcutta. Quelque lecteur érudit ou Belge, amateur d’ouvrages de cette époque reculée, saurait-il nous en dire un peu plus sur cette dénomination ? Pourquoi Pélins ? Et pourquoi Calcutta ?
Posté par Marie Fox à 22:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 26 novembre 2007

Le poète amoureux

Viens, Viens dans mon leurre Regarde, je l’ai planté pour toi. La lune est de plastoc et l’arbre de faux bois L’herbe, là, sous nos pieds C’est que du goudron vert Et le ciel du charbon. Les étoiles, J’en ai pas mis beaucoup Ca tourne à l’électrique Et ça coûte des sous Mais je sais que t’aimes ça Alors… dis, c'est bien imité ? Alors, qu’est-ce que t’en dis ? Moi j’attends de ta bouche une vérité nue.   Elle a serré les lèvres et le pull sur ses côtes. Une vérité ? ... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 13:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
lundi 26 novembre 2007

A revenge on painters

With a rubber Shade off the dark Soothe the light; tone the reds down on the picture. Let the whale in the back Play its old Chinese tunes They will dance west, Golden shadows on the waves of the night, Till they spare drowned on blue sea grass Carefully ranked round a sweet-eyed scarecrow. Inside the whale, paint what you need Hide what you fear Take place in an armchair of guts They’re so sweet in fresh whales, And have a glass of this hoarse sugared wine So expensive –... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 13:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 25 novembre 2007

Luz,

Luz Casal, vous savez bien, c’est cette rockeuse espagnole au corazón grande comme une montagne qui fait la musique des films de Pedro Almodovar. Belle comme un costume de torero, avec une voix à terrasser tous les Didier Super de notre galaxie. Piensa en mi, cette chanson qui fait pâmer les meufs dans leur cuisine chaque fois qu’elle passe à la radio, c’est Luz Casal. Hé bien je suis au regret d’écrire que cette chanson là est d’une mièvrerie sans égale, jérémiadesque au-delà du raisonnable, comme beaucoup d’autres de son... [Lire la suite]
Posté par Marie Fox à 19:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]